Les cours

« Le yoga est avant tout un état. »

Le mot yoga vient du sanskrit, et, signifie « union », le yoga nous unie, nous relie à notre nature véritable. C’est un état de présence. Une invitation à se découvrir pour mieux découvrir l’autre, pour s’apprivoiser, pour créer du lien.

L’auteure Tara Michaël dans « Les voies du Yoga » exprime que le rôle du Hatha yoga, de sa pratique, est d’apprivoiser le mental, pour le stabiliser, et lorsque celui-ci est stabilisé, l’état de yoga se produit.

Le Hatha yoga est aussi un travail d’union des opposés, de nos qualités solaires et lunaires. « Ha » signifie le soleil et « Tha » signifie la lune.

Le yoga n’est pas la position extérieure, celle que l’on nous montre. Le yoga est la position intérieure, que l’on découvre à partir de la position extérieure. Cette position là, personne ne peut nous la montrer. Personne ne peut nous donner un temps, il nous appartient de la sentir à partir de notre propre intérieur, de notre propre expérience.

« Le yoga a ceci de merveilleux, c’est qu’il nous prend exactement là où nous en sommes. Que l’objectif soit celui d’un travail physique, psycho-corporel, énergétique ou d’éveil, il agit selon l’intention et la “présence d’âme” que nous mettons dans notre pratique. Ainsi, il permet parfois d’opérer de petits miracles, sur les cellules, les tissus, la santé, ou encore sur des strates bien plus profondes et subtiles. »                   

Michèle Lefèvre

Femme position yoga qui tient un arbre

Le corps est une porte d’entrée à l’ensemble de notre être. Il nous en apprend énormément sur nous-mêmes.

Notre corps nous dira si nous avons des dysfonctionnements, ou des «blocages», aux niveaux physique, émotionnel et mental.

Il nous dira aussi si nous négligeons nos besoins et si nous permettons à nos limites d’être franchies. Si nous sommes déconnecté.e.s de nous-mêmes et si nous nous empêchons d’exprimer notre moi authentique.

 La voie du yoga est une pratique qui nous invite à nous réconcilier avec le corps, les émotions et les pensées. Une voie qui nous amène à notre rencontre, par l’accueil de nos limites, au-delà des peurs ou des blocages, par l’expansion de la conscience.

Le yoga change notre rapport à la vie, lorsque, nous vivons intimement l’expérience que nous ne sommes pas qu’un corps physique.

Fleur de lotus rose

« Âsana » 

Âsana c’est le fait de s’asseoir ou la manière dont on est assis. C’est très souvent utilisé dans le sens de posture. On retrouve dans les Yogas Sutras de Patanjali la définition suivante : « Stira Sukham Asanam. C’est à dire, la posture est ferme (stable, prise en conscience) et confortable. (celle-ci est agréable à maintenir et respectueuse des possibilités du corps) »

Quelles sont les caractéristiques du yoga postural ?

La posture juste : une attitude particulière, entre fermeté et lâcher prise.

Une attitude de non-attente : le yoga n’est pas compétitif. Il n’est pas dans la tension et l’effort. Nous ne cherchons pas à obtenir une forme parfaite.   

La respiration : elle relie notre corps à notre conscience, se connecter à elle est fondamental et guide la pratique.                                                                                            Avec le souffle et la gravité, nous pouvons nous étirer sans tension.

La détente : constante durant la pratique pour être dans le non-effort.

La qualité d’attention : état de vigilance, d’observation des sensations, des pensées, de la respiration.

Qu’est-ce que la pratique régulière, progressive et en douceur permet ?

– prendre conscience de son corps, de sa respiration

procurer un mieux-être qui permet d’améliorer l’estime de soi et réduire le stress

– renforcer les muscles et maintenir le sens de l’équilibre

– procurer de la clarté mentale, de l’équilibre émotionnel et de la concentration

– essorer en profondeur organes et glandes par des compressions et étirements précis, se débarrasser des toxines

– améliorer la circulation du sang, maintenir la bonne santé du système cardio-vasculaire

– rééquilibrer le niveau de l’énergie vitale, la circulation de l’énergie

En regardant notre corps, en l’écoutant, en observant ses besoins et ses demandes, en s’amusant, nous devenons sensible. Et être sensible, c’est être vivant.  Vanda Scaravelli